Sometimes…

Sometimes someone writes a comment on my other blog about genealogy.

Bonjour M. Lagacé,

Je débute la généalogie et j’ai quelque peu de difficultés à me retrouver dans tout cela. Je suis née à Montréal et mon père Yvan Frobe vient de la région de Mont-Joli. Je sais que nous sommes de descendance allemande (ce que j’ai pu retenir des cours d’histoire de mon père dans mon jeune âge), mais je sais aussi que mon père disait que le nom Frobe avait été modifié – qu’ il y aurait eu une sorte de scission pour Freve ou quelque chose du genre. – Mon grand-père Wilfred Frobe était le fils d’Obeline Ross et d’Alphonse George Frobe dont le mariage fut célébré le 28 juillet 1887 à Ste Flavie – il était semble-t-il le fils de François Frobe et d’Honorine Langlais ou Langlois qui s’était épousé en 1856 à Cacouna. Semble-t-il que mon arrière grand-père portait le nom de Freve??? et qu’il avait un demi-frère Gédéon -
Je sais que les Frobe ne sont pas chose courante au Québec, mais mon père a terminé je crois la lignée car nous ne sommes que des filles et le frère de mon grand-père, Fortunat Frobe, a lui aussi eu des filles seulement.

Pourriez-vous m’indiquer vers quel endroit orienté mes recherches afin de faire un voyage au pays de mes ancêtres?

Vous pouvez me répondre à l’adresse courriel…

Je vous remercie de l’attention que vous apporterez à ma demande et merci à l’avance de m’aider dans ce beau méli-mélo.

It opens new doors to link people who are related but don’t know it.

When they can’t read French, I am not able to share what I have found.

This is why I have been writing this English version since 2009.

Call it addiction if you want.

Next time, are you related to François Frobe? 

François Froebe, fils de l’archiduc Germain Froebe et de Louise Rupelle, est né en 1759 à Mulhausen en Alsace. Enrôlé de force dans le régiment d’Anhalt, il réussit avec quatre compagnons dont Dickner, Phristern et Hurst à fuir la frégate Delight ancrée près de Rivière-Ouelle en 1780.

Recueilli par Antoine Lizotte, il s’engage chez Joseph Francoeur, cultivateur de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et par la suite s’engage sur le bateau de Jean-Baptiste Pelletier qui fait du cabotage sur le fleuve Saint-Laurent.

Abjurant le 2 janvier 1786, il épouse Marie Dépau le 20 février suivant et reconnaît son fils, Joseph-François, né le 10 janvier 1784.