Ron will be back next week…

I did not have time to write the follow-up article about Ron’s ancestor’s in Sainte-Anne-des-Plaines.

My article was first written in French for my blog Nos ancêtres, and I need to translate it in English.

I promise to do it by next Wednesday.

So if you can read French, here is my article.

Bon mercredi.

On va parler de la famille Bélisle de Sainte-Anne-des-Plaines. Je ne sais pas où tout ça va m’amener, mais je fonce…


En premier, je vais commencer par vous parler de Réal Bélisle.

Réal Bélisle n’a probablement « pas rap » dans toute cette histoire de la famille Bélisle sauf que…

Réal était un de mes élèves dans ma classe de 6e année à l’école Saint-François dans les années 80. Réal était un élève charmant quoiqu’il pouvait se mettre dans le trouble à l’occasion.Rien de majeur, rassurez-vous. En fait, je ne me rappelle de rien en particulier.

Je croise Réal à l’occasion.

Trois fois depuis trente ans, mais chaque fois, c’est une belle rencontre. La première fois, je l’ai surpris en l’appelant par son nom. Il n’en croyait pas ses oreilles.

J’aime ça surprendre mes anciens élèves en leur montrant que je me rappelle d’eux.

Je ne me souviens pas du nom des parents de Réal par contre, donc je ne peux donc retrouver ses ancêtres et le relier avec certitude à toute cette histoire.

Réal est sûrement relié à tous ces Toussaint Bélisle que nous avons dans notre mire.

Pour en revenir à notre histoire, on a bel et bien affaire à trois Toussaint Bélisle.

Le premier Toussaint est né le 19 mai 1857 à Sainte-Anne-des-Plaines. Ce Toussaint est le fils de Joseph Bélisle et de Josephte Chaumont. Josephte serait aussi appelé Josette et même Christine.

Toussaint s’est marié avec Vitaline Duquette en 1880. On indique le nom de Toussaint Despaties dans l’acte de mariage. Toussaint se remarie avec Alphonsine Lapointe en 1894. On indique le nom de Toussaint Bélisle dans cet acte de mariage. Sa mère devient quant à elle Marie-Louise Chaumont…

Dans le recensement de 1891, on indique que ce Toussaint est charpentier ce qui en fait un candidat sérieux pour être le constructeur de la Maison Chaumont.

Le deuxième Toussaint lui est né le 30 octobre 1858 à Sainte-Anne-des-Plaines. Selon l’acte de mariage, il est le fils de Georges Bélisle et d’Olivine Bélisle dit Goyet. Georges est cultivateur dans le recensement de 1881 et son fils Toussaint itou…

Le troisième Toussaint Bélisle est né le 31 octobre 1858 soit une journée après le 2e Toussaint. Ses parents sont Jacques Bélisle et Elmire Therrien.

Ça c’est la lignée de Ron Depatie.

Ron Depatie dit Roture dit Bélisle dit Rotureau

Jacques Bélisle vit dans le haut du Trait-Carré selon le recensement de 1881. Il est journalier tout comme son fils Toussaint.

Cette famille est voisine de Pierre Chartrand et Rachel Ouimet, les ancêtres de Cécile Guénette qui habite dans le bas du Trait-Carré.

De nos trois Toussaint, un seul semble, à présent, posséder les compétences nécessaires pour ériger la maison de Joseph Chaumont… sauf que… autant en construction qu’en généalogie, il ne faut jamais prendre rien pour acquis.

On démêle tout ça à la fête du Travail.

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s